Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

El Sistema, ou la musique au service des enfants, arrive en France !

Le projet El Sistema est désormais arrivé en France. Un récent entretien avec Catherine Mahéo, en charge de la production, du mécénat et de la communication nous a révélé les prémices de cette aventure humaine et musicale, en France, au service des enfants en difficulté.

El Sistema fait le constat que la pratique orchestrale et chorale intensive dès le plus jeune âge permet à des enfants défavorisés de se se construire un avenir meilleur pour eux et la société en général. "Les effets sociaux sont au cœur du système : l’orchestre est un moyen d’éducation d’une efficacité totale. La musique est mise au service du plus faible, du plus démuni, et lui offre les moyens d’atteindre les plus belles ambitions et de concrétiser de multiples projets de vie.

Ce programme a été initié en 1975 et développé au Venezuela par le musicien et économiste Jose Antonio Abreu qui ne supportait plus de voir les gamins des rues laissés pour compte.

À ce jour, au Venezuela, plus de 400 000 jeunes répartis dans 286 centres académiques ont trouvé des repères grâce au Sistema ; certains sont devenus acteurs ou moteurs des trois cents orchestres symphoniques de jeunes qui essaiment dans le pays.

Les meilleurs musiciens de ces orchestres composent l’Orchestre de jeunes Simon Bolivar de Caracas dirigé par Gustavo Dudamel. Cet orchestre provoque aujourd’hui, dans le monde entier, une émotion gigantesque tant ses prestations sidèrent tous les publics.

Outre l’incroyable talent de Gustavo Dudamel, issu du Sistema, passé du trombone au violon, puis à la baguette de chef à 12 ans et qui se révèle comme le plus doué de tous les jeunes chefs de sa génération (il a été nommé à 28 ans à la tête du Philarmonique de Los Angeles en 2009 !), c’est surtout El Sistema qui rend possible une telle réussite."

Aujourd'hui, El Sistema, essaime dans le monde entier, y compris en Europe, où ce système d'éducation musicale est repris un peu partout. "Dans nos sociétés en pleine mutation, où les valeurs s’étiolent une à une ; où des régions, des villes, des quartiers, des écoles s’enfoncent dans la misère, l’exclusion et la délinquance, ce système pourrait permettre de stopper ce processus. Il n'est pas à démontrer que le type d’éducation que les enfants reçoivent dès leur enfance jusqu’au début de l’âge adulte détermine leur capacité d’intégration dans la société, dans le monde du travail. Or, la pratique musicale, orchestrale et chorale, intensive possède les vertus spirituelles, éducatives et sociales nécessaires pour insuffler les valeurs nécessaires à la vie en société et donner à tous les enfants les outils pour se construire un demain prometteur.

Dans son essence, l’orchestre et le choeur sont bien plus que des structures artistiques : ce sont des exemples et des écoles de vie sociale, parce que chanter et jouer ensemble signifie « co-exister » intimement en tendant vers la perfection et l’excellence, en suivant une discipline stricte d’organisation et de coordination et en cherchant une interdépendance harmonique de voix et d’instruments.
Ainsi les enfants et les jeunes construisent un esprit de solidarité et de fraternité, développant leur estime de soi et leur sensibilité, grâce aux valeurs morales et esthétiques véhiculées par la musique."

Implanté en 2010 en France, le programme a commencé au sein d'une école de la Fondation des Apprentis d'Auteuil, l’école Notre-Dame du Bon Accueil à Gorges, en Loire-Atlantique en novembre 2012. Le 8 octobre 2013, une cinquantaine d’enfants sans aucune connaissance musicale classique a pris place face au chef Alcides Maestre Blanco, le directeur musical et pédagogique national d’El Sistema-France. L’apprentissage sous toutes ses formes a pu commencer : se familiariser avec l’organisation de l’orchestre, la discipline, l’écoute, la rigueur, découvrir le solfège, le rythme, les instruments et commencer à produire les premiers sons. Dès le mois de décembre, les effets du Sistema se sont fait sentir sur le comportement des enfants. Parallèlement, l’équipe d’El Sistema-France est parvenu à nouer des partenariats...pour fournir et entretenir les instruments et soutenir financièrement le projet. Grâce au soutien de L’ONPL et de l’Ensemble vocal de Nantes, 14 musiciens enseignants et 1 chef de choeur ont été engagés. Depuis février 2014, l'orchestre est en marche."

Aujourd'hui, le programme commence à essaimer dans d'autres villes en France, telles que Marseille par exemple.

Au vu du succès de ce programme d'action sociale dans le monde et de la réussite de sa première expérience en France, il semble de soi qu'El Sistema aurait dû être accueilli avec enthousiasme par les pouvoirs publics français.

L'argent public faisant défaut pour les raisons que l'on sait, les pouvoirs publics ont invité El Sistema-France à se tourner vers le mécénat. Mais l'accès au mécénat est difficile lui-aussi en période de crise, sans compter que l'Etat pilote dans certains cas cet accès. En effet, certaines fondations comme la fondation Total aurait, selon Mme Mahéo, confier l'attribution de leurs aides à l'expertise des pouvoirs publics.

Souhaitons malgré tout à El Sistema que l'avenir lui soit aussi radieux en France que celui qu'il veut offrir aux enfants qu'il prend sous son aile.

Sources : El Sistema-France, entretien avec Catherine Mahéo le jeudi 10 avril 2014

Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :