Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ma perception pour aujourd’hui et demain :

Institutions et financements publics

Depuis quelques années, la Drac Ile-de-France mène une politique de désengagement progressif, et financièrement et dans les instances de gouvernance d’un certain nombre de structures culturelles.

Les outils de développement culturel territorial que sont les ADDMD ont pour certains été intégrés aux conseils généraux ou ont disparu.

Le rôle de l’Ariam Ile-de-France a évolué. Elle n’intervient plus directement dans la formation des amateurs. Il y a 25 ans, elle accueillait la naissance du Chœur régional Vittoria d’Ile-de-France avant qu’il ne prenne son envol et son indépendance.

Cette évolution s’observe partout en France. La disparition ou la transformation des missions des ADDMD et des ARDMD aboutit à une profonde mutation et disparité du tissu institutionnel mis en place par l’Etat et les collectivités territoriales. S’agissant des 19 Missions-Voix, il n’en reste plus que 8 aujourd’hui.

On constate également partout une diminution voire une suppression des subventions d’Etat, et des collectivités territoriales allouées à certains chœurs. Face à cette menace, certains chœurs d’oratorio régionaux tentent de se fédérer pour défendre leur survie.

Pourtant, dans le même temps, de nouvelles initiatives naissent. Les plus connues sont souvent des chœurs de haut niveau, entre amateurisme chevronné et professionnalisme (O’Trente), mais aussi de jeunes ensembles professionnels (Aedes).

Et une Mission-Voix, après avoir disparu, est relancée en Franche-Comté.

Chefs et choristes

Dans le même temps, mon expérience m’a fait assister à la professionnalisation des chefs de chœur et des chanteurs.

De ce point de vue, Mikrokosmos est toujours un creuset de professionnels de la direction, de la composition et du chant.

Vittoria sert également parfois de chœur-école pour des étudiants de la classe de direction de chœur du CRR de Paris. J’ai retrouvé l’un d’entre eux lors de la master class de direction d’orchestre de Peter Eötvös au Festival de Lucerne en 2012.

S’il reste, semble-t-il, encore beaucoup à faire en termes de formations des chefs, la question se pose néanmoins des débouchés professionnels.

Concernant les seuls conservatoires, les pratiques chorales s’y sont beaucoup développées, mais suffisent-elles à employer tous ces chefs ? C’est le cas, quand elles n’ont pas été confiées à un professeur de chant ou de formation musicale, mais à condition que ceux-ci fassent preuve de mobilité et de flexibilité.

La même question peut se poser pour les chanteurs de chœur issus des cursus professionnels. Y a-t-il aujourd’hui assez d’ensembles professionnels pour les employer ? En effet, certains ont du mal à faire leurs 507 heures et garder leur statut d’intermittent du spectacle. La crise des intermittents du spectacle les touchent eux aussi.

Le chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années, une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - FugueLe chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années, une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - Fugue
Le chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années, une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - FugueLe chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années, une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - Fugue
Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :