Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les publics

Vaste sujet que les publics de la musique classique que l’Etat veut toujours voir se renouveler, s’élargir, etc comme si le public existant n’était pas satisfaisant.

Le public des concerts n’est pas très jeune, c’est vrai, il suffit de l’observer dans les concerts. Former le public de demain est sans doute un objectif louable. Mais demandez au public des concerts s’il a été formé. A l’époque, l’éducation musicale dans les écoles n’existait certainement pas et sans doute, une petite poignée de mélomanes a eu la chance d’être vraiment initié à la musique classique. Personnellement, je suis venu à la musique, grâce à ma mère qui possédait quelques disques qui ont suffi à révéler en moi la passion musicale. Grâce à elle, j’ai pu faire quelques années de piano. Pour le reste, j’ai fait comme j’ai pu, au fil de mon parcours de vie. Au fond, la passion pour un art est un jardin intime, qu’il faut savoir cultiver soi-même.

Le public est relativement âgé. Soit, c’est au fond une chance pour la musique classique et le chant choral en particulier, vu le vieillissement programmé de la population.

L’âge des choristes

Dans le chant choral, en fonction des territoires, l’âge des choristes va souvent de pair avec celui du public. L’arrivée des chœurs de jeunes, préprofessionnels, semi-professionnels et professionnels a modifié cette perception. Il en va de même bien entendu pour les chœurs d’enfants et les maîtrises. Certains spectacles comme la création « Manger » de Boris Charmatz, actuellement au Théâtre de la Ville mêle le chant choral à une création-performance qui touchera certainement un public tout à fait différent dans sa composition démographique de celui des concerts habituels de chant choral. Un décloisonnement certainement intéressant à observer.

Le mécénat

La question du mécénat est aujourd’hui centrale dans le secteur culturel. Nous vivons une période de transition inéluctable entre un système de financement public et un système qui reposera sur le financement privé de la culture. C’est un changement de civilisation auquel on résiste, comme à tout changement, mais qui s’impose partout.

Le chant choral doit trouver des moyens de s’y adapter. Des fondations d’entreprise se sont positionnées sur ce secteur. L’action de certaines est très connue et reconnue, comme la Fondation Orange qui a accompagné nombre d’ensembles professionnels ou semi-professionnels émergents ; d’autres sont plus discrètes comme la Fondation Singer-Polignac, ou la Fondation Bettencourt-Schueller qui récompensent le travail de certains ensembles ou proposent des résidences. Bien d’autres sources de financement existent comme le crowdfunding dont s’emparent toutes les structures culturelles aujourd’hui.

Avant l’émergence de l’Etat providence et financeur de la culture, puis des collectivités territoriales, les financements privés étaient la règle. C’est à un retour de balancier auquel nous assistons, favorisé par des incitations fiscales qui n’ont pas d’équivalent ailleurs dans le monde. Malgré tout, les mentalités françaises, qui attendent beaucoup de la puissance publique, sont encore longues à s’y adapter. Sans prendre position pour l’un ou l’autre système, ce que j’observe, c’est que ce mouvement se fera quoi qu’il arrive.

En conclusion

L’époque que nous vivons est très perturbante pour beaucoup d’entre nous car elle remet en question beaucoup de nos anciens modes de fonctionnement, inadaptés au monde changeant d’aujourd’hui et à un monde futur, dont nous n’avons pas encore les clés.

De ce point de vue, tout au long de cette brève analyse, l’art choral m’apparaît comme un sujet d’étude sociologique passionnant, car il reflète notre société et les enjeux qui la traversent.

Son étude plus approfondie nous en dira encore plus sur notre monde et nous-mêmes.

Le chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années - une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - Variations 2 et FinalLe chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années - une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - Variations 2 et Final
Le chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années - une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - Variations 2 et FinalLe chant choral en France : ma perception de la situation aujourd’hui et des enjeux pour les prochaines années - une brève et subjective analyse au regard de mon parcours personnel et professionnel - Variations 2 et Final
Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :