Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A l’heure où un peu partout les lieux de culture, opéras, théâtres, salles de concert, musées, médiathèques, lieux patrimoniaux, etc ferment leurs portes au public, les initiatives se multiplient pour proposer aux personnes confinées la possibilité d’accéder à une offre culturelle gratuite. Voici un tour du monde non-exhaustif des initiatives de quelques grandes institutions et un focus sur la ville de Nancy en Lorraine.

 

A New York, le Metropolitan Opera offre tous les jours la possibilité de revoir un opéra différent chaque soir à partir de 19h30 et jusque 18h30 heure locale le lendemain. De quoi ravir les passionnés de grand opéra avec les plus grandes voix du moment confirmées ou à découvrir. Chaque opéra fait l’objet d’une présentation. Celle de notre Natalie Dessay nationale pour Lucia di Lamermoor fut un vrai régal qui plus est dans un anglais irréprochable.

 

L’Opéra de Paris n’est pas en reste. Certes, l’offre est moins pléthorique, mais les opéras et concerts proposés sont en ligne pour des périodes beaucoup plus longues. Si la diffusion de Manon de Jules Massenet est désormais passée, place à Don Giovanni et au cycle des symphonies de Tchaïkovski par un Orchestre de l’Opéra électrisé par son directeur musical Philippe Jordan. Les Indes Galantes sont toujours en ligne à voir et à revoir jusqu’en octobre 2020. Pourvu que le confinement dure !

 

Et l’Opéra de Paris offre également à ses clients le sésame permettant un accès gratuit à l’ensemble du site medici.tv. Une vraie mine d’or pour les passionnés de musique classique. Denis Matsuev a d’ailleurs donné un concert en direct exprès pour l’occasion vendredi 20 mars au Tchaïkovski Concert Hall de Moscou devant une salle vide, avec au programme Les Saisons de Tchaïkovski et des improvisations de jazz en trio.

 

Si à Paris, la Philharmonie offre plus de 900 concerts en accès libre pour des durées variables, à Berlin, c’est le site du Digital Concert Hall des Berliner Philharmoniker qui offre tout son catalogue de concerts en libre accès, des enregistrements les plus anciens aux plus récents. Comme à New-York, c’est le meilleur qui s’offre à vous pendant toute la durée de l’opération. De quoi passer des nuits blanches !

 

Mais ces propositions ne sont pas l’apanage que des capitales et des grandes institutions lyriques et symphoniques. Quelque part à l’Est du pays, celui où le virus sévit le plus, les acteurs culturels de Nancy et de sa métropole se mettent en quatre pour garder le lien avec leur public et lui proposer un accès à la culture en ligne.

 

L’Autre Canal, scène de musique actuelle, propose sur son blog conférences, concerts et vidéos. Le Théâtre de la Manufacture a mis en ligne le 1er volet de Comparution Immédiate de Michel Didym, Dominique Simonnot et Bruno Ricci. Pour ceux qui n’auraient pas pu le voir en son temps, c’est le moyen de se rattraper. D’autres captations suivront sûrement. Le CCN-Ballet de Lorraine, offre de revoir un ballet complet Record of ancient things de Petter Jacobsson et Thomas Caley et les teasers de nombreux autres qui offrent une plongée dans le travail de cette troupe incontournable. Le Musée des Beaux-Arts permet de se promener dans ses collections, et d’en apprendre un peu plus sur chacune d’entre elles. Dommage qu’on ne puisse pas passer en mode plein écran pour les apprécier encore plus. Il faudra attendre la réouverture du Musée pour cela. Le Musée Lorrain, lui-même confiné pour cause de travaux dans son Palais des Ducs de Lorraine, a déjà pris les devants pour proposer un accès numérique à ses collections avec des affichages plus confortables à l’écran. Rien de bien différent proposé par le Musée de l’Ecole de Nancy et la Villa Majorelle. En revanche, le site des bibliothèques du Sillon Lorrain limedia.fr propose dans limédia galeries plusieurs expositions très intéressantes en particulier sur la Villa Majorelle qui vient de rouvrir ou sur les 800 ans de la cathédrale de Metz. A découvrir également le site des archives de Nancy et du Livre sur la Place qui regorge de captations de rencontres avec des écrivains.

 

Enfin, il faut noter l’initiative unique du CCAM-Scène Nationale de Vandœuvre qui sous l’appellation A l’Horizon propose des plongées dans l’univers d’artistes ayant marqué les programmations passées comme Anne-Teresa de Keersmaeker mais souhaite aussi passer commande à des artistes pour continuer à faire vivre la création et proposer au public de nouvelles œuvres pendant ce temps de confinement.

 

Il ne s’agit là que de quelques initiatives de grandes institutions internationales, de sites dédiés comme medici.tv et de tout ce qu’une ville et sa métropole à l’échelle régionale peuvent proposer sans quitter son logis. Reste à faire le tri et choisir de quoi occuper ces longues journées. Mais 24 heures n’y suffiront pas et on finira peut-être par regretter le confinement une fois celui-ci passé.   

Tag(s) : #Culture, #Médiation culturelle, #Création, #Internet, #Nancy, #Opéra de Paris, #medici.tv, #Philharmonie de Paris, #Berliner Philharmoniker, #Théâtre de la Manufacture, #CCN-Ballet de Lorraine, #L'Autre Canal, #Villa Majorelle, #Musée Lorrain, #Limédia.fr, #Cathédrale de Metz, #Sillon lorrain, #New-York Metropolitan Opera

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :