Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Depuis plusieurs années, la présence d’animaux sauvages dans les cirques fait polémique en France et à l’étranger.

L’été dernier, à Toul, en Meurthe-et-Moselle, une pétition était lancée pour demander au Maire l’interdiction pure et simple du Cirque Achille Zavatta fils avec sa ménagerie. Force était de constater toutefois que les animaux y semblaient bien traités et en bonne santé.

En novembre dernier, c’est le Cirque Arlette Gruss, installé à Nancy pour un mois, qui déclenchait les mêmes attaques de la part de mouvements activistes.  

Je me suis rendu à chaque fois sur place et j’ai pu interroger les responsables et les artistes chargés des numéros avec les fauves.

Ils nous expliquent dans cet entretien comment ils travaillent dans le respect et en harmonie avec les animaux et nous parlent des contrôles très stricts auxquels ils sont soumis.

 

A noter que les cirques sont des entreprises privées non subventionnées qui subissent de plein fouet les mesures liées à la crise sanitaire du coronavirus. Les spectacles y sont donc annulés depuis plus d'un mois et ce au moins jusqu'au 15 juillet.

Photos du spectacle des 35 ans du Cirque Arlette Gruss (DR)
Photos du spectacle des 35 ans du Cirque Arlette Gruss (DR)
Photos du spectacle des 35 ans du Cirque Arlette Gruss (DR)
Photos du spectacle des 35 ans du Cirque Arlette Gruss (DR)

Photos du spectacle des 35 ans du Cirque Arlette Gruss (DR)

Tag(s) : #Cirque, #Animaux sauvages, #Domptage, #Cirque Arlette Gruss, #Cirque Zavatta fils, #Toul, #Nancy, #Cirque et fauves

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :