Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

pochetteCD-Creatures.jpgEn février dernier, le compositeur et chef, Bruno Régnier et son ensemble X'tet donnaient deux créations à Paris, l'une intitulée "Créatures" au Cinéma Le Balzac, la seconde "Au large d'Antifer" au Studio l'Ermitage.

 

La première, donnée avec le choeur de solistes Mikrokosmos et dirigée conjointement par Loïc Pierre, directeur artistique de ce dernier et Bruno Régnier, dans la salle mythique du Balzac, fut l'occasion d'une rencontre entre deux genres possiblement éloignés que le talent de Bruno Régnier a su réunir de manière convaincante.

Le Choeur de solistes Mikrokosmos fait partie des ensembles vocaux les plus exigeants du paysage choral français, voire même européen, ce dont témoignent tous les prix remportés dans les concours les plus prestigieux, ici et ailleurs.

X'tet de Bruno Régnier est un grand format constitué des meilleurs musiciens de la scène jazz qui démontrent à tout instant leur plaisir à jouer ensemble.

L'alliage des deux "métaux musicaux" donna ce soir-là naissance à un joyau sonore qui nous illumina pendant une heure faisant vibrer les stalactites cristallins du Balzac (qui me rappellent d'ailleurs la planète Krypton dans Superman).

Si l'enregistrement de Créatures fait davantage penser à de la musique contemporaine, le concert lui révèle bien l'identité jazz de cette oeuvre composite.

Construite sur des poèmes de Marc Blanchet, aux accents parfois très sensuels, voire sexuels, ce sont en effet autant de créatures, fruits de l'accouplement du choeur et de l'orchestre, dont Bruno Régnier orchestre la naissance.

Le public venu en nombre, malgré le froid, a semblé conquis par cette rencontre.

 

Le lendemain, on retrouva X'tet en solo dans Antifer. Cette nouvelle création renvoie aux Tableaux d'une Exposition de Moussorgski puisque Bruno Régnier l'a composée à partir des peintures de Louis Gagez, dont chacune est d'ailleurs projetée sur grand écran pendant le concert.

Chaque tableau projeté a en effet inspiré Burno Régnier. Et l'on retrouve d'ailleurs dans sa musique la chatoyance des oeuvres du peintre. De nature plutôt abstraites, elles laissent chaque spectateur-auditeur projeter sa propre vision en fonction de son inspiration (j'y ai vu souvent des paysages), la musique contribuant à forger cette vision des oeuvres. Les deux médias encore une fois, se nourrissant l'un l'autre.

 

C'est d'ailleurs peut-être là la réussite de Bruno Régnier. Faire de ces rencontres du troisème type, non une juxtaposition des de genres, mais une nouvelle forme artistique originale.

 

La critique ne s'y est pas trompée qui vient louer l'enregistrement d'Antifer et celui de Créatures dont on espère qu'il pourra bientôt être redonné.

 

Avis aux programmateurs avisés et curieux qui souhaiteraient proposer à leur public une découverte réjouissante et chatoyante !

 

Lien vers le site d'X'tet :

linkPochetteCDAntifer

Tag(s) : #Musique

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :