Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plutôt que de déficience mentale, nos cousins québécois parlent de déficience intellectuelle, à propos d'autistes, de trisomiques ou de personnes touchées par la maladie de Williams.

C'est peut-être là la marque d'un grand respect outre-atlantique pour les personnes atteintes par ces déficiences.

Ce respect est sans doute ce que le film de Louise Archambault veut inspirer au spectateur à travers une histoire d'apparence toute simple mais au fond encore pas si banale que cela.

Gabrielle atteinte de la maladie de Williams chante avec Martin, déficient mental (ou intellectuel), dans une chorale qui prépare un spectacle avec Robert Charlebois.

Progressivement, ce qui n'était qu'une amitié se transforme en un amour naissant, sous le regard des adultes qui pour certains voient cette relation d'un mauvais oeil ("ils ne sont pas comme les autres"), pour d'autres l'admettent mais avec certaines craintes.

Martin est un garçon soumis à sa mère mais Gabrielle qui vit dans une maison avec d'autres déficients a soif d'indépendance et veut vivre comme sa soeur qu'elle adore, avoir son appartement, son chum (son petit copain).

Mais voilà, leur handicap ne prépare pas les deux jeunes gens à vivre tout cela simplement.

Louise Archambault, sur cette trame, réalise un film d'une grande sensibilité et d'une grande poésie, à l'image du cinéma québécois qui produit des films souvent originaux.

Elle filme la différence avec beaucoup de tact et montre comment certaines attitudes des adultes (celles de la mère de Martin en particulier) peuvent entraver l'épanouissement de personnes que rien ne devrait empêcher de vivre leur destin.

Alexandre Landry qui joue Martin, fait une véritable performance d'acteur, en jouant son personnage. Alors que Gabrielle Marion-Rivard, l'interprète de Gabrielle, est elle-même atteinte de la maladie de Williams, Alexandre n'a aucun handicap, ce qui rend son interprétation d'autant plus impressionnante.

La musique joue aussi un rôle très important dans ce film. Elle est le fil conducteur de cette histoire construite autour de la préparation d'un spectacle avec Robert Charlebois dans l'une de ses plus belles chansons, Ordinaire.

En résumé, un très beau film, à voir très vite !

Bande annonce : link

 


 

 

 

 

 

"Gabrielle", un film sensible sur l'amour et la déficience intellectuelle !
Tag(s) : #Cinéma

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :