Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

pb weber

205525-yves-saint-laurent-637x0-2

L'autre caractéristique du film Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, qui vient illustrer le film témoignage de Pierre Thorreton avec Pierre Bergé réside dans le binôme que formaient les deux hommes à la ville comme au travail.

Pierre Bergé estime que si Saint Laurent ne l'avait pas rencontré, il aurait quand même fait une brillante carrière, car le génie trouve toujours à s'exprimer.

Cela est modeste de sa part - faussement modeste, et pas si sûr finalement.

La réussite d'une entreprise artistique quelle qu'elle soit, dépend beaucoup de la réussite du binôme qu'arrivent à former le directeur artistique et le metteur en scène de ce projet artistique, chacun dans son domaine d'expertise. 

De ce point de vue, l'alliage des deux hommes a parfaitement fonctionné pendant 45 ans, fait particulièrement exceptionnel et sans doute unique dans l'univers de la création et de l'entreprise.

Le témoignage de Pierre Bergé dans le film de Pierre Thorreton et sa mise en scène dans le film de Jalil Lespert est très éclairant à ce sujet.

Née d'un coup de foudre lors d'un dîner, alors que Saint Laurent était encore le directeur artistique de la Maison Dior, leur rencontre qui brilla de multiples facettes et de mille feux au cours du temps, aura dura un demi-siècle, au cours duquel ils écrivirent l'histoire de la mode et de la culture en général, tant leurs activités et leur influence réciproques dépassèrent le champ de la mode et de la haute couture en tant que tel.

L'alchimie d'un tel duo est complexe à former. Pierre Bergé l'explique lui-même dans le film L'amour fou de Pierre Thorreton : "sur tous les plans, chacun savait ce qu'était son domaine et n'empiétait pas sur celui de l'autre". Cela nécessite une forme d'admiration réciproque. Cela implique aussi de la part de celui qui n'est pas dans la lumière une forme d'abnégation. On peut comprendre à la lecture des deux films, que cela ne fut pas forcément chose aisée pour Pierre Bergé, lui qui avait des velléités de carrière littéraire dans sa jeunesse et donc le souhait d'une reconnaissance artistique.

Mais cette fibre artistique en lui l'a très certainement aidé à comprendre le génie d'Yves Saint Laurent, pour pouvoir se dédier entièrement à lui.

Son talent d'homme d'affaires lui aura permis de construire allié au génie artistique d'Yves Saint Laurent un fleuron de l'entreprise et de l'art français, voire un mythe, au rayonnement international et aux répercussions intemporelles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #Yves Saint Laurent, #Pierre Bergé, #Pierre Thoretton, #Cinéma

Partager cet article

Repost 0