Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans ses propositions en matière culturelle, Anne Hidalgo annonce vouloir soutenir l'initiation musicale dans les écoles primaires.

Les pratiques musicales en particulier collectives constituent un fort apprentissage au vivre ensemble, sans esprit de compétition.

Puisqu'aujourd'hui, dans tous les domaines, on prend l'exemple de l'Allemagne, l'apprentissage de la musique y tient une place très importante dans les rythmes scolaires et ce dès la maternelle. Et dès le secondaire, les établissements ont souvent leurs propres orchestres d'élèves qui font leur fierté et participent à des échanges, y compris avec l'étranger (je parle d'expérience).

Bien entendu, cela est le résultat d'une histoire et d'une tradition musicale particulièrement forte Outre-Rhin, là où la France se distingue davantage par sa tradition littéraire. La traditionnelle représentation théâtrale de fin d'année au lycée en est l'exemple.

Favoriser les pratiques musicales des enfants dès l'école primaire et même plus tôt encore constitue un moyen d'apprentissage de la citoyenneté et de développement cognitif sur un mode "ludique" tout à fait intéressant. De nombreuses études le prouvent.

Cela implique cependant une politique adaptée en matière de développement des pratiques amateurs musicales.

Depuis quelque temps déjà, de son côté, l'Etat a abandonné toute velléité en la matière. Certes, il garde l'oeil sur les programmes des conservatoires qu'il agrée. Il a obligé les départements à mettre en oeuvre des schémas de développement des enseignements artistiques afin de structurer un service public dans ce domaine. Cependant, si, dans le domaine de la musique, ces actions sont sensées s'articuler avec les pratiques amateurs, elles ne visent pas en particulier à les soutenir. Elles fournissent un cadre destiné à harmoniser l'offre de formation pour garantir une cohésion des enseignements sur le territoire national.

A part quelques structures amateurs, souvent semi ou pré-professionnelles encore soutenues financièrement ici ou là pour l'exemple, il n'existe plus de politique nationale des pratiques amateurs musicales contrairement aux volontés affichées par les Ministres qui se succèdent Rue de Valois (je me souviens en particulier d'un discours de Frédéric Mitterrand à la Villette qui redonnait un espoir, hélas vain).

Ainsi, les outils de développement et d'expertise mis en place en la matière par l'Etat et les collectivités territoriales au plan régional et départemental ont soit souvent disparu, soit changé fondamentalement d'objectifs au regard des pratiques amateurs.  

Aujourd'hui, les collectivités territoriales (communes, groupements de communes, etc) gèrent de fait les pratiques amateurs comme elles le peuvent.

Au regard des pratiques dans les écoles primaires, elles se doivent d'intervenir depuis l'instauration des nouveaux rythmes scolaires qui les rendent responsables des temps libres dégagés pour les activités péri-scolaires.

C'est à la fois un défi et une responsabilité dont elles héritent et pour lesquels elles n'ont pas forcément les ressources nécessaires, notamment en matière d'ingénierie.

A Paris, Anne Hidalgo souhaite solliciter tous les acteurs de la musique, y compris la future Philharmonie, dont les équipes auront déjà beaucoup à faire pour programmer et animer ce lieu.

Afin que cette initiation soit à la hauteur de ce qu'elle doit être, il faudra certainement un pilote capable d'en assurer la définition et la mise en oeuvre en lien avec les contraintes du terrain, les intervenants, les différents partenaires, etc.

Si cette politique a une chance d'être mise en place par Anne Hidalgo ou Nathalie Kosciusko-Morizet, si elle la retient également, ce qui n'est pas le cas actuellement, ce sera une chance pour les enfants, leur avenir et la société toute entière qui en bénéficiera au plan de sa cohésion.

 

Lien vers le programme d'Anne Hidalgo :

http://www.anne-hidalgo.net/mes-propositions

link

 

  Références et sources :

- Schéma départemental de développement des enseignements artistiques de la Sarthe

- Entretiens réguliers avec les acteurs du monde musical, éducatif et associatif

- 18 ans d'expérience dans la gestion et le développement de structures musicales amateurs

Anne Hidalgo souhaite favoriser l'initiation musicale dans les écoles primaires !
Tag(s) : #Politique culturelle

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :